Les adresses bitcoin : comment ça marche ?

Tout d’abord, il est intéressant de mentionner que le Bitcoin est extrêmement bien adapté pour être utilisé avec des smartphones, à tel point qu’il suffit de scanner un QR  code pour pouvoir effectuer un paiement à tout moment et en tout lieu.

Avant de voir quelles applications nous pouvons utiliser sur nos ordinateurs ou téléphones portables, nous verrons un exemple réel d’adresse.

C’est une adresse publique bitcoin :

adresse bitcoin publique

Toute personne qui connaît votre adresse publique peut vous faire un paiement. En raison de leur nature, pour rendre les adresses uniques et sûres, il n’est pas facile de les mémoriser. Cependant, comme Bitcoin est une monnaie numérique, dans la pratique, ce fait n’est pas problématique : en général, les adresses bitcoin peuvent toujours être copiées et collées ou cliquées comme si elles étaient un lien. Il n’est pas nécessaire de les mémoriser. Ci-dessus nous avons le QR code qui correspond à l’adresse ci-dessus et qui peut être facilement scanné avec un smartphone.

C’est une adresse privée bitcoin :

adresse privee bitcoin

Dans un cas réel, la publication de la clé privée sur Internet ne serait pas recommandée, car elle permet l’accès à tous les bitcoins qui ont été envoyés à l’adresse publique.

Les deux parties présentées ici sont réelles et peuvent être utilisées (ce que je ne recommande pas). Rappelez-vous aussi que vous pouvez avoir autant d’adresses que vous le souhaitez. C’est une bonne idée d’avoir plusieurs adresses parce que cela nous permet de séparer et de distinguer l’argent avec des origines et des buts différents. Vous n’avez pas à vous soucier d’avoir “trop” d’adresses car les applications Bitcoin se chargent de les sauvegarder et de les gérer de manière simple et confortable.

Que se passe-t-il dans une transaction Bitcoin ?

Le mécanisme par lequel les parties à une adresse opèrent pendant une transaction est appelé “signature numérique” et est le même mécanisme utilisé par les services bancaires en ligne, l’identifiant électronique et de nombreux autres services pour vérifier notre identité. Le concept est très simple :

Fondamentalement, des opérations mathématiques complexes utilisant la clé privée sont appliquées au message de transaction. Cela donne un résultat qui est absolument différent de la clé privée, qui reste toujours secrète. Le résultat peut toutefois être vérifié à l’aide de l’adresse publique et prouver ainsi que le détenteur de la clé privée est bien celui qui a effectivement émis l’ordre de transaction.

Seul le connaisseur d’une clé privée peut signer un message valide pour l’adresse publique correspondante. Le message de transaction est ensuite diffusé dans tout le réseau et atteint le destinataire qui vérifie la validité de la signature. Le reste du réseau vérifie également le message et l’inclut dans l’enregistrement inaltérable discuté dans le chapitre précédent. Dans ce cas, la transaction reçoit une confirmation.

Si la signature n’est pas valide ou si l’on tente de dépenser des fonds qui ne sont pas disponibles, le processus de vérification échouera et la transaction sera rejetée tant par le bénéficiaire que par le reste du réseau.

Remarque intéressante : de nombreuses applications Bitcoin vous permettent d’utiliser la clé privée pour signer des messages texte ou d’autres documents. De cette façon, il est possible de s’assurer que le propriétaire d’une certaine adresse a écrit une certaine déclaration, telle qu’une promesse de paiement, un contrat, etc. Pour en savoir plus sur la signature numérique, lisez cet article.

Est-il nécessaire de savoir tout cela pour utiliser Bitcoin ? Non, mais il est intéressant de connaître les raisons pour lesquelles le Bitcoin est apprécié.

Chapitre précédent : Comment fonctionnent les transactions Bitcoin?

Chapitre suivant : FAQ sur le bitcoin