Applications décentralisées (DApps)

Un type d’application qui fonctionne sur un réseau décentralisé, évitant un point de défaillance unique.

Les DApps sont des applications informatiques dont le fonctionnement est assuré par un réseau distribué de nœuds informatiques, par opposition à un serveur unique.

Le concept d’une application décentralisée a été rendu possible par les plateformes blockchain qui prennent en charge les contrats intelligents, dont la première était Ethereum (ETH). En plus d’être une crypto-monnaie ordinaire, Ethereum prend en charge ce qu’on appelle la machine virtuelle Ethereum (EVM), qui peut être décrite comme un ordinateur distribué dont l’état à tout moment est parfaitement défini par un algorithme de consensus.
EVM est Turing-complet, ce qui signifie qu’il peut exécuter toutes les opérations qu’un ordinateur ordinaire est censé pouvoir effectuer. Il possède son propre langage de programmation, Solidity, qui permet aux développeurs de coder et d’exécuter toute application qu’ils souhaitent sur l’EVM de manière décentralisée.
En raison de la manière dont elles sont exécutées, les applications numériques peuvent fournir la même qualité de service que les applications ordinaires, tout en bénéficiant de tous les avantages de la décentralisation, tels qu’une disponibilité quasi constante et une résistance à la censure et à la corruption.
Il existe de nombreux exemples de DApps à succès avec des millions de dollars de capitalisation boursière et des centaines d’utilisateurs actifs, comme la plateforme de marché de prédiction Augur (REP), le marché Golem (GNT) pour la puissance informatique inactive et la plateforme de publicité numérique basée sur la blockchain Basic Attention Token (BAT).
Outre Ethereum, d’autres exemples de plateformes DApp populaires sont Neo (NEO) et NEM (XEM).

Laisser un commentaire