Coin burn

Les tokens ou les pièces de crypto-monnaies sont considérés comme « brûlés » lorsqu’ils ont été retirés volontairement et définitivement de la circulation.

Les jetons ou les pièces de crypto-monnaie sont brûlé lorsqu’ils sont volontairement retirés de la circulation de manière permanente, par opposition aux actifs qui sont perdus par accident, par exemple en étant envoyés involontairement à une adresse sans propriétaire ou en perdant l’accès au portefeuille où ils sont stockés.
La combustion de jetons est généralement effectuée par l’équipe de développement derrière un actif de crypto-monnaie particulier. Il peut se faire de plusieurs manières, le plus souvent en envoyant les pièces à une adresse dite « mangeuse » : son solde actuel est visible publiquement sur la blockchain, mais l’accès à son contenu n’est accessible à personne.

La pratique du brûlage peut impliquer que les développeurs du projet rachètent des jetons sur le marché ou brûlent des parties de l’offre déjà disponible pour eux.

Le brûlage peut être effectué dans différents buts, mais le plus souvent il est utilisé à des fins déflationnistes : la diminution de l’offre en circulation tend à faire monter le prix d’un actif, incitant les commerçants et les investisseurs à s’impliquer.

Un autre cas d’utilisation important de la combustion de jetons est le maintien de l’ancrage du prix des stablecoins (crypto dont la valeur correspond à un autre actif, comme le dollar américain) : en brûlant ou en frappant de nouveaux jetons si nécessaire, l’autorité de contrôle peut influencer le prix de l’actif pour qu’il reste à un niveau quasi-constant.

Dernière modification le 9 mai 2022 par Tom

Laisser un commentaire