iExec RLC (RLC) : le cloud computing décentralisé

iexec logo
iExec RLC (RLC) : le cloud computing décentralisé
5 (100%) 1 vote

iExec RLC, c’est quoi?

Le cloud computing décentralisé est une belle combinaison de mots à la mode utilisés pour valoriser un produit, n’est-ce pas? Ne vous inquiétez pas, iExec a de quoi étayer le buzz, et si c’est la première fois que vous avez entendu parler du projet, c’est normal – l’équipe n’est pas très marketing.

Comme le titre de ce guide l’indique, iExec est une plate-forme de cloud computing décentralisé, comme par exemple le cloud d’IBM ou de Microsoft mais divisés en plusieurs nœuds pour le calcul hors chaîne des applications blockchain. C’est un concept similaire à Golem (supercalculateur) et Siacoin (stockage en cloud), sauf qu’il utilise des services de cloud pour la puissance de traitement. Son public cible est le domaine blockchain lui-même et son écosystème naissant de dApps.

Le cloud computing de nos jours

Avant de décomposer le fonctionnement d’iExec, il serait utile d’examiner le cloud computing centralisé tel qu’il existe aujourd’hui.

Le cloud computing est rapidement devenu un standard de l’industrie pour les entreprises qui veulent accéder à la puissance de traitement sans avoir à maintenir une infrastructure technologique coûteuse.

iExec veut offrir le même service, mais ils veulent le décentraliser. Le marché de cette industrie était de 22,4 milliards de dollars en 2016 et devrait atteindre 55 milliards de dollars d’ici 2026. Les grands acteurs se sont imposés comme des fournisseurs fiables, alors pourquoi iExec tenterait-il de concurrencer une industrie qui semble mature?

La réponse simple étant, ils n’essaient pas de le faire. Au lieu de cela, ils veulent être pour les applications décentralisées ce que les services de cloud computing populaires sont pour les entreprises existantes: la ressource unique pour le cloud computing blockchain.

Fondamentalement, si l’un des contrats intelligents construits sur Ethereum (ou toute plate-forme dApp) veut fonctionner correctement en utilisation réelle, ils auront besoin d’accéder à plus de puissance que la machine virtuelle Ethereum en fournit. La machine virtuelle d’Ethereum héberge et exécute des contrats intelligents sur les nœuds et les programmes d’exploitation du réseau.

Comme les dApps et les contrats intelligents sont adoptés et largement utilisés, exécuter tous ces calculs via la blockchain d’Ethereum créerait un désastre de latence / scalabilité d’une telle ampleur que cela rendrait le réseau inutile – regardez ce que quelques millions de dollars de CryptoKitties ont fait à Ethereum en quelques jours.

Essentiellement, iExec veut créer un réseau de ressources informatiques qui permettra à l’écosystème Ethereum d’atteindre son potentiel dans le futur.

Comment marche iExec RLC?

Afin de prendre en charge les dApps, les contrats intelligents et leurs plates-formes, iExec prend en charge les calculs intensifs de traitement hors chaîne afin de garantir le bon fonctionnement des fonctions en chaîne d’une chaîne de blocs.

Pour ce faire, iExec utilise XtremWeb-HEP, un logiciel Desktop Grid ouvert. Desktop Grid computing (également appelé Volunteer Computing) rassemble les ressources informatiques inutilisées utilisées par les applications et les plates-formes, et selon le livre blanc d’iExec, XtremWeb-HEP «implémente toutes les fonctionnalités nécessaires» pour rendre cela possible à l’échelle mondiale. -tolérance, multi-applications, multi-utilisateurs, infrastructure hybride publique / privée, déploiement d’images virtuelles, gestion de données, sécurité et responsabilité, et bien d’autres.  »

Essentiellement, avec ce logiciel, les dApps peuvent utiliser n’importe quelle ressource informatique dans le framework iExec pour exécuter leurs programmes. Cela signifie que les développeurs et les utilisateurs dApp peuvent mettre en service la puissance de traitement d’une ressource aussi petite que le processeur d’un PC pour atteindre un centre de données de la taille d’un entrepôt. Les options seront flexibles, évolutives et orientées vers le marché libre, permettant aux utilisateurs de trouver la bonne quantité de puissance de calcul pour la tâche à accomplir.

iexec fonctionnement

iExec réalise cette correspondance de service en utilisant ses contrats intelligents. L’algorithme Matchmaking, par exemple, prend les demandes de ressources sur le réseau et les associe à un fournisseur approprié. Ce contrat intelligent examine essentiellement la tâche d’un dApp et demande: «Est-ce que cette ressource informatique peut exécuter ce programme?» Si oui, alors c’est un match. Si non, alors il est temps de passer à autre chose (rien de personnel).

Afin de s’assurer que les utilisateurs obtiennent les ressources dont ils ont besoin, iExec utilise un modèle de preuve de contribution. Cet algorithme de consensus s’assure qu’un fournisseur fournit la puissance de calcul nécessaire à l’utilisateur, et récompense ce fournisseur avec RLC, le token d’iExec, en échange de ces services.

La plate-forme iExec

En faisant un pas en dehors des logiciels et des techniques, jetons (on se marre bien) un coup d’œil aux pièces qui composent la plateforme d’iExec. Celles-ci comprennent son marché, son magasin dApp et son marché de données.

Marché: Le marché est le hub d’iExec pour les fournisseurs et les utilisateurs. Il permet d’échanger des RLC contre des ressources informatiques. Grâce au marché, les particuliers / développeurs exécutant dApps peuvent acheter les ressources adaptées aux besoins de leur application. iExec est livré avec un contrat intelligent Matchmaking qui garantit qu’aucun fournisseur n’est solicité plus que ce que ce qu’il ne peut lors de l’engagement de sa puissance de traitement à un contrat. De plus, un contrat intelligent de réputation gère la fiabilité d’un fournisseur.

Le système de notation est le même que sur ubereats ou encore blablacar mais pour les ressources informatiques. Ce système de réputation permet aux utilisateurs de choisir le niveau de fiabilité qu’ils veulent, en payant moins pour un hôte moins fiable s’ils le désirent. Ainsi, le marché est axé sur le marché libre, et plus il y a de fournisseurs et d’utilisateurs, plus la concurrence détermine les prix.

dApp Store: Enfin, un équivalent décentralisé pour les magasins d’applications. Comme son nom l’indique, le magasin dApp vous permet de parcourir et d’acheter des dApp développées en utilisant iExec. Et le truc sympa, c’est que le magasin dApp est en ligne et contient déjà des applications que vous pouvez acheter aujourd’hui. De plus, les fournisseurs d’applications peuvent également soumettre leurs dApps pour être listés sur la plateforme.

iExec interface application decentralise

Marché de données: Ce marché consiste à fournir des données sur les applications du magasin dApp. Avec cela, les fournisseurs de données peuvent vendre leurs données excédentaires à des fournisseurs dApp ou à toute autre partie désireuse de l’acheter. Allant des statistiques de l’athlète aux données de consensus du gouvernement, il n’y a pas de limite à ce que vous pourriez commercialiser sur cette plate-forme. Si quelqu’un est prêt à l’acheter, vous pouvez utiliser iExec pour le vendre. Contrairement au dApp store(opérationnel) et au Marché (dont la sortie est prévue pour cette année), le Data Marketplace n’en est encore qu’à ses débuts conceptuels, ne vous y attendez donc pas encore.

iExec Equipe et objectifs futurs

L’équipe de base d’iExec est composée de six docteurs, dont quatre travaillent dans le cloud computing depuis le début des années 2000.

Ces quatre personnes, Gilles Fedak, Haiwu He, Oleg Lodygensky et Mircea Moca, ont travaillé à l’INRIA et au CNRS dans le développement de programmes pour le Desktop Grid Computing. iExec est le fruit de leur expérience collective, et après que Gilles Fedak ait découvert Ethereum en 2016, l’équipe a trouvé la solution à un problème dont ils discutaient depuis 2012: comment créer un cloud distribué basé sur Desktop Grid computing.

Ainsi, iExec est né, et l’équipe a fait des progrès constants dans la réalisation de son objectif depuis. Ils maintiennent un GitHub actif, en le mettant à jour de manière cohérente avec les fruits ouverts de leur travail, y compris le kit de développement logiciel d’iExec en novembre 2017.

iexec equipe

La quasi-totalité de la version v1 « Essential Edition » de iExec de sa feuille de route a été accomplie. Vient ensuite le v2 «Market Network», qui cherchera à s’étendre sur le magasin dApp et à lancer le Marketplace du réseau.

Lorsque ce marché sera lancé, iExec subira également un processus de décentralisation, car tous les centres de données / de calcul sont actuellement sous le contrôle de l’équipe d’iExec pour des raisons de commodité.

L’équipe abordera le V3-v5 à temps, mais la plupart de ces développements viendront dans un avenir lointain.

La concurrence de iExec

Dans son livre blanc, l’équipe d’iExec présente le paysage concurrentiel du projet et explique ces concurrents par rapport à iExec.

Ils sont rapides à noter que les fournisseurs de stockage en cloud décentralisés comme Filecoin, Storj et Siacoin ne sont pas des concurrents directs, et il est facile de voir pourquoi. Alors qu’iExec pourrait théoriquement faire un pas dans cette direction au fur et à mesure de sa maturité, ce n’est pas une plateforme de stockage; C’est une plate-forme de computing.

Cela le met en concurrence avec d’autres protocoles informatiques décentralisés tels que Golem et SOMN. Les deux, cependant, visent un but différent. Essentiellement, ils construisent tous deux un superordinateur décentralisé sur la technologie blockchain, tandis qu’iExec cible le développement et la durabilité des dApp. Tous deux se tournent vers l’avenir d’un internet décentralisé, alimenté par blockchain, mais leurs fonctions, parfois similaires, sont plus complémentaires que conflictuelles.

iExec prix, historique

iExec avait fait un bref passage dans le top du marché 100 avant le dump massif, pour stagner un peu en dessous durant le dernier bear market.

iexec prix

Au moment de l’écriture de cet aeticle, il est évalué à ~ $1,90 et classé 98ème globalement sur CoinMarketCap.

Où acheter du iExec RLC

Bittrex, Binance, Upbit et Bitfinex représentent la majorité du volume de négociation de RLC. Chaque échange porte des paires de trading BTC et ETH, alors que vous pouvez également l’acheter directement avec USD sur Bitfinex.

Où stocker ses RLC

RLC est un token ERC20, donc un portefeuille compatible Ethereum sera bien pour le stockage, y compris MyEtherWallet, Nano Ledger S, Meta Mask, Exodus, Laxx et imToken.

Conclusion

Si iExec fonctionne comme prévu, il pourrait évoluer de façon exponentielle à mesure que davantage de fournisseurs et de ressources informatiques rejoindront le réseau. Cela pourrait ouvrir la porte à des solutions d’évolutivité, à un support dApp durable et à une future adoption de la blockchain. Il offre également une alternative plus écologique aux modèles actuels de cloud computing, car les ressources ne sont utilisées que lorsqu’elles sont nécessaires et de manière moins énergivore.
iExec feuille de route

Le projet est certainement ambitieux, mais pour ce que ça vaut, l’équipe d’iExec a déjà travaillé sur des projets réussis dans le même esprit. Ils ont contribué à la mise au point de l’infrastructure de grille de bureau européenne, une série de 200 000 nœuds exécutant plus d’un million de tâches à l’aide de Desktop Grid computing. Ce projet a battis les bases d’iExec, tout en démontrant sa faisabilité.

Nous ne savons pas si iExec répondra à ses attentes, mais nous sommes sûrs que son équipe ne se débrouille pas avec ce projet. Ils ont l’expérience, les cerveaux et la détermination de mener à bien ce projet, et nous espérons qu’ils le feront pour l’avenir de la blockchain. dApps et d’autres plates-formes auront besoin de quelque chose comme iExec s’ils veulent survivre sur le marché du travail, alors voici le meilleur espoir pour le projet d’aller de l’avant.

Ressources additionnelles :

 

Découvrez d’autre crypto-monnaies :

Cowboy des crypto-monnaies, je dégomme les shitcoins plus vite que mon ombre. Passionné de l’univers blockchain ainsi que du web.

Laisser un commentaire