Jeton non fongible (NFT)

Les jetons non fongibles (NFT) sont des crypto-monnaies qui ne possèdent pas la propriété de fongibilité.

Traditionnellement, les crypto-monnaies comme le bitcoin sont fongibles, ce qui signifie que chaque unité de BTC est exactement la même qu’une autre unité de BTC et qu’elles peuvent être échangées les unes contre les autres sans autre considération. La fongibilité est également l’une des propriétés fondamentales des monnaies traditionnelles, comme le dollar américain. Mais dans certains cas d’utilisation, les jetons peuvent être non fongibles, le plus souvent lorsqu’ils sont utilisés comme preuve numérique de propriété d’actifs sous-jacents.

Par exemple, les NFT peuvent être utilisés pour représenter l’art numérique : à un moment donné, un jeu blockchain extrêmement populaire basé sur Ethereum, CryptoKitties, associait ses jetons à des images uniques de chats de dessins animés et permettait aux utilisateurs d’échanger ces chats en échangeant les jetons correspondants.

Un autre exemple marquant est la tokenisation d’actifs du monde réel tels que des actions ou des matières premières pour les rendre négociables numériquement – dans ce cas, les tokens représentent des actifs uniques et sont donc non fongibles.

Plus rarement, un jeton peut devenir non fongible en perdant sa propriété de fongibilité à la suite d’une activité passée connue. Par exemple, si une certaine quantité de bitcoins – fongibles par défaut – est utilisée pour payer des biens illégaux ou financer des activités illégales et que l’ensemble du réseau en prend connaissance, ces bitcoins deviennent moins ou non fongibles, car il est peu probable qu’ils soient acceptés par les bourses et autres fournisseurs de services.

Laisser un commentaire