Kin Coin : la blockchain au service du divertissement

Kin Coin : la blockchain au service du divertissement
5 (100%) 1 vote[s]

Qu’est-ce que Kin Coin?

Kin est un écosystème basé sur une blockchain, construit à l’origine sur la plate-forme Ethereum. Kina été développé par l’entreprise canadienne de messagerie instantanée Kik Interactive pour soutenir les microtransactions par le biais de sa plateforme Kik Messenger.

La blockchain Kin a depuis été mise à jour pour intégrer Stellar. Kin Coin (KIN) est le jeton utilitaire ERC-20 utilisé par les écosystèmes Kin et Kik.

Kik est l’une des applications de messagerie instantanée les plus populaires sur le marché. Fondé en 2009, il existe depuis maintenant une décennie, avec des applications gratuites disponibles sur Android et iOS. En décembre 2018, Kik comptabilisait 300 millions d’utilisateurs uniques, avec plus de 9,17 millions d’utilisateurs actifs par mois.

Kik est un moyen de communication privilégié pour de nombreux utilisateurs car il est beaucoup plus anonyme que d’autres plateformes de messagerie comme WhatsApp. Bien sûr, cette force est aussi une faiblesse, car n’importe quelle plate-forme anonyme peut être utilisée à la fois pour le bien et le mal.

La plate-forme est également populaire pour les chatbots qui permettent aux utilisateurs de tout faire : jouer à un jeu, poser des questions, écouter une histoire, ou même commander une pizza.

Kik Interactive a reçu plus de 120 millions de dollars de financement et kin a soulevé 98 millions de dollars via une ICO en 2017.

Depuis, son but est de devenir le leader des médias sociaux P2P décentralisés, en concurrence avec des crypto-monnaies comme Dogecoin (DOGE) et Reddcoin (REDD) dans ce processus.

En juillet 2018, la Fondation Kin a créé Kinit pour les utilisateurs américains d’Android. L’application fournit un une marketplace pour gagner et dépenser KIN sur une variété de biens et services en dehors de Kik.

Le token Kin Coin

Kin coin a un supply total de 10 000 000 000 000 000 000 KIN. Jusqu’à présent, son prix record était de 0,001306 $ le 6 janvier 2018.

KIN existe à la fois en tant que jeton ERC-20 sur Ethereum et en tant que jeton sur la blockchain Stellar. Les deux sont reliés par un atomic swap, donc quand l’un ou l’autre jeton est utilisé, les deux sont dépensés comme un seul token.

KIN ne peut pas être miné et est gagné en participant à des enquêtes, en s’engageant avec des applications au sein de Kinit, et est envoyé des consommateurs de contenu aux créateurs en P2P.

Le KIN est vendu sur une variété d’exchanges décentralisés de crypto-monnaies, y compris Bancor Network, HitBTC, et FatBTC. Environ 60 000 $ de KIN sont échangés quotidiennement, et les paires de trading comprennent BNT, ETH, DAI, et USDC.

En tant que jeton ERC-20, KIN peut être stocké dans n’importe quel portefeuille de crypto-monnaie compatible ERC20, y compris MyEtherWallet, Trust Wallet et les portefeuilles matériels Trezor et Archos.

La messagerie Kik

Comme beaucoup d’applications de messagerie et de réseaux sociaux modernes, Kik supporte bien plus que le texte. Il s’agit d’une plateforme de chat multimédia à part entière, où les utilisateurs peuvent échanger des photos, des vidéos, du son et plus encore. Il est également rempli de chatbots qui fournissent des réponses automatisées et peuvent même effectuer des actions spécifiques, comme faire un achat.

Selon l’entreprise elle-même, 70 % des utilisateurs de Kik sont âgés de 13 à 24 ans, et 33 % des adolescents américains utiliseraient ce service. Il s’agit d’un marketing démographique convoité, mais l’entreprise n’est pas désireuse de monétiser sa base d’utilisateurs en diffusant des annonces.

Un de ses rivals, Snapchat, a beaucoup souffert en 2018 à cause de sa publicité intensive auprès des utilisateurs. L’entreprise a perdu plus de 1,5 milliard de dollars après que Kylie Jenner, célébrité populaire des médias sociaux, a annoncé qu’elle quittait la plateforme au début de l’année.

WhatsApp, un autre rival populaire et plus direct de Kik, a une base d’utilisateurs plus large, mais son association avec la société mère Facebook en fait a fait beaucoup fuir. WhatsApp vous demande également de vérifier votre numéro de téléphone portable, ce qui constitue une intrusion plus importante dans votre vie privée que Kik, qui collecte à peine les informations renseignées volontairement.

Pour se différencier de ses rivaux, Kik a mis l’accent sur l’anonymat et la protection de la vie privée et a offert le KIN comme moyen pour les consommateurs de récompenser directement les créateurs de contenu, sans avoir besoin des annonceurs et des spécialistes du marketing comme intermédiaires.

Ainsi, c’est plus un concurrent direct de plates-formes comme Basic Attention Token (BAT), qui relie les annonceurs aux consommateurs, que de projets comme Reddcoin, qui font le même genre de transactions P2P.

Toutes ces plateformes, cependant, visent l’économie de l’attention, où la monétisation est réalisée en mettant le contenu devant les bonnes personnes au bon moment.

La Fondation Kin

La Kin Foundation et Kik Interactive se sont retrouvées dans le collimateur de la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis en 2018. Kik soutient que le KIN est destiné à être utilisé comme une monnaie et qu’il ne doit donc pas être réglementé comme une valeur mobilière.

En date de 2019, on ne sait toujours pas ce que la SEC décidera en ce qui concerne le statut du KIN. En fait, KIN est devenu la mascotte de 2019 pour la réglementation des ICO, et toute l’industrie crypto attend avec impatience les résultats.

Entre-temps, Kik et Kin vont de l’avant – plus de 6 millions de personnes utiliseraient Kin à la fin de 2018, avec jusqu’à 200 000 transactions quotidiennes sur la plate-forme.

Le marché Kinit comprend des applications comme Kik, Perfect 365, Nearby, Vent, Swelly et Kinny, qui acceptent toutes KIN comme mode de paiement valide.

Fin avril 2019, Coinbase Custody a annoncé qu’ils stockeraient en toute sécurité le réseau principal de Kin pendant sa migration d’Ethereum vers son propre réseau principal.

Tant que la Fondation pourra éviter le courroux de la SEC et continuer à développer sa base d’utilisateurs, il va de soi que KIN peut devenir une crypto-monnaie majeur.

Annexes

Site officel

Site de la fondation

Whitepaper

Twitter

Github

Découvrez d'autres articles

Laisser un commentaire