Mécanisme de consensus

Un mécanisme de consensus est une technologie sous-jacente derrière les principales fonctionnalités de toute technologie blockchain, ce qui en fait une caractéristique de fonctionnement essentielle de toutes les crypto-monnaies.

Au cours des trente dernières années, les mécanismes de consensus sont devenus une partie importante de l’intégration du traitement informatique dans notre vie quotidienne. Aujourd’hui, les mécanismes de consensus créent l’épine dorsale de toute l’industrie des crypto-monnaies, car ils constituent le concept fondamental de toutes les blockchains.
Un mécanisme de consensus représente les principes sous-jacents de la vérification des blocs dans la blockchain. Les mécanismes de consensus décrivent les conditions qui doivent être remplies par les nœuds et les validateurs pour que de nouveaux blocs puissent être ajoutés à la blockchain. Il existe de nombreux mécanismes de consensus différents, et tous servent de théorème derrière les principales caractéristiques de la technologie blockchain : un grand livre public décentralisé et distribué.
La preuve de travail (PoW) est le premier mécanisme de consensus créé pour la blockchain. Il a été introduit lors de la conception de la blockchain Bitcoin. Le bitcoin a incité les développeurs à commencer à bricoler la technologie de la blockchain, et de nouveaux mécanismes de consensus ont commencé à apparaître. Aujourd’hui, parmi les mécanismes de consensus les plus connus figurent la preuve d’enjeu (PoS) d’Ethereum et la preuve d’autorité (PoA) de VeChain. Tous ces différents mécanismes de consensus accordent de l’importance à une exigence sélectionnée (travail, enjeu, autorité) afin de garantir un accord et de permettre la validation des transactions et la création de blocs.

Les mécanismes de consensus sont une exigence essentielle pour le bon fonctionnement de tout protocole blockchain. Ils garantissent que tous les nœuds travaillent en accord, et que l’ensemble du réseau d’opérateurs de nœuds distribués adhère aux mêmes conditions et règles. Les mécanismes de consensus garantissent également la sécurité des utilisateurs de la blockchain. Les validateurs de nœuds sont chargés d’éliminer les transactions non valides, et cette action est menée à bien grâce aux règles prédéfinies définies dans le mécanisme de consensus. En outre, pour qu’une transaction soit enregistrée sur le grand livre et ajoutée à un bloc, un consensus doit être atteint entre tous les nœuds. La répartition égale des responsabilités entre les opérateurs de nœuds garantit que le mécanisme de consensus continue à fonctionner avec succès, même si un ou plusieurs nœuds ne parviennent pas à accomplir leurs tâches.

Lire aussi :   Nick Szabo

En substance, les mécanismes de consensus sécurisent les principes sous-jacents de la technologie blockchain et permettent la gestion et la validation distribuées de nombreuses transactions en quelques secondes. Il n’est pas facile de créer un mécanisme de consensus fonctionnel et applicable ; cependant, avec l’essor de la technologie blockchain, les développeurs adoptent des approches plus innovantes.

La technologie qui sous-tend les mécanismes de consensus est basée sur un problème théorique exposé par des informaticiens en 1982. Le problème des généraux byzantins demande s’il est possible de former un consensus dans un réseau informatique composé de nœuds indépendants et géographiquement distribués, et les mécanismes de consensus apportent la réponse.

Dernière modification le 23 mai 2022 par Anthony

Laisser un commentaire