Réalité augmentée (AR) : c’est quoi ?

Réalité augmentée

La réalité augmentée (RA) est une expérience immersive qui améliore la valeur et l’utilisation d’articles du monde réel en utilisant des informations intuitives générées par ordinateur et envoyées à travers une variété de modes sensoriels.

Qu’est-ce que la réalité augmentée ?

La réalité augmentée (RA) est généralement caractérisée comme un système qui combine les mondes réel et virtuel et permet une interaction en temps réel et un enregistrement 3D précis des éléments/objets virtuels et réels. Elle diffère de la réalité virtuelle dans la mesure où elle affecte l’expérience qu’une personne a du monde en améliorant ou en modifiant la façon dont il communique avec elle, plutôt qu’en remplaçant son environnement réel par un environnement virtuel/numérique.

La réalité augmentée (RA) occupe une place importante dans le monde de la blockchain. Un excellent exemple à citer ici serait la relation entre la RA et les NFT.

Les jetons non fongibles, ou NFT, sont une forme d’actifs numériques basés sur la blockchain. Contrairement aux autres monnaies virtuelles, les NFT sont uniques en leur genre et ne peuvent pas être reproduits ou échangés contre d’autres de valeur égale (d’où le nom « non-fongible »). À cet égard, les NFT sont analogues aux cartes Pokemon ou aux pièces de monnaie fabriquées de manière unique.

Les NFT peuvent être n’importe quel élément numérique, comme de la musique, des films, des images ou même des tweets.

Les NFT en RA intègrent des composants et des signaux de RA, tels que le la capacité de visualiser des éléments numériques dans votre environnement ou sur votre visage/corps, tandis que les NFTs normaux sont simplement des représentations de pièces d’art ou de moments dans le temps (comme les photos ou les films). NFTs 3D sont des objets numériques qui peuvent être visualisés par le biais de la réalité augmentée ou d’autres technologies..

Lire aussi :   Qu'est-ce qu'un SAT ?

En d’autres termes, les NFT AR et les NFT 3D sont des expériences de réalité virtuelle qui peuvent être partagées par le biais de sites web ou d’applications compatibles avec la RA.

Les artistes (plasticiens, artistes numériques, musiciens, vidéastes, etc.), les commissaires-priseurs et les commerçants peuvent tous tirer profit des ENF AR et des ENF 3D car ils peuvent générer de nouvelles sources de revenus.

Les TNF d’art éliminent le besoin d’intermédiaires en permettant aux artistes d’interagir directement avec leur public. En outre, contrairement aux biens analogiques, les objets de collection numériques sont des logiciels, ce qui implique que lorsqu’un NFT est revendu, le développeur original peut recevoir une redevance.

Créer ses propres NFT n’est pas compliqué car il n’est pas nécessaire d’avoir de grandes connaissances techniques ou cryptographiques pour le faire. Les marchés de NFT abondent, ce qui facilite la transformation de votre œuvre d’art (ou de toute autre chose que vous avez développée) en un NFT.

Le développement d’un NFT RA ou d’un NFT 3D, en revanche, est une tâche difficile. un peu difficile car elle nécessite l’intégration de signaux visuels qui permettent à l’objet numérique d’apparaître dans l’environnement réel. Les NFT RA, en revanche, ont le potentiel d’être plus rentables. Sur un marché où les NFT ordinaires sont rapidement sursaturés, les NFT qui permettent aux utilisateurs de vivre des expériences immersives pouvant être partagées avec d’autres sont un moyen garanti de se démarquer.

Rate this post

Laisser un commentaire